1-compressor.jpg
Raj&Kutch_Brown.png

CHAPITRE I . MATÉRIAUX DURS

Travail du Cuir

Au Rajasthan ...

À Kutch, dans le Gujarat...

LES ORIGINES DU RECYCLAGE

Dans la région de Kutch (Gujarat, Inde), le travail du cuir était à l’origine un partenariat entre les Maldharis (pastoralistes nomades) experts en tannerie, et les migrants Dalit Meghwals (artisans du cuir, de la couture et de la broderie) du Rajasthan.

La tradition était alors d’intégrer le recyclage dans ce processus: lorsque du bétail Maldhari mourrait, les Meghwals transformaient leur peaux en cuir, durant un processus intensif qui pouvait durer environ 18 jours, et ensuite transformaient ce cuir en un produit utile - en rendant ainsi une vie seconde à des matières mortes.

Le Travil du Cuir était traditionnellement utilisée pour la fabrication de harnais pour les chameaux ou les chevaux, les instruments de musique, des objets de stockage et des chaussures, une fois que ce cuir local était bien travaillé, durable et résistant à l’eau.

De nos jours, le Travil du Cuir est un moyen économique ainsi qu’un mode de vie pour bien des villages de cette région.

AUJOURD’HUI

En raison de l’arrivée en masse de produits fabriqués en usine et bon marché, cet artisanat et les communautés liées ont petit à petit rompu leurs liens.

Les Meghwals, désormais, ne convertissent plus les peaux en cuir due au stigmas sociaux, par conséquent les artisans du cuir dépendent maintenant de marchés extérieurs.

Beaucoup d’artisans choisissent de travailler dans des usines, abandonnant ainsi leurs compétences en maroquinerie artisanale. Le Travail du Cuir locale perd en qualité en adoptant des principes d’esthétiques bon marché qui satisfont le tourisme régional.

Néanmoins, pour de nombreuses communautés et villages dans la région de Kutch, cet artisanat est toujours un supplément non négligeable aux revenus de l’agriculture.

LE PROCESSUS

Les principales techniques de la maroquinerie dans la région de Kutch sont des Jari Kaam, qui utilisent des Jari (fils) d’argent et d’or pour parvenir à des motifs décoratifs divers, et des Torni où le fil grossier est utilisé pour créer des motifs colorés.

Traditionnellement, le Jari Kaam fut utilisé pour décorer les équipements de l’équitation, et aujourd’hui on retrouve ces mêmes styles dans des produits modernes tels que des chaussures, des sacs à main etc.

La technique Torni est surtout utilisée pour décorer les rebords des objets en cuir.

Soit les artisans laissent la couleur naturelle des différentes peaux de cuir ou bien les teignent en différentes nuances de marron, parfois même en couleurs plus claires comme le jaune, le bleu ou le rouge. Cette teinture de cuir est unique à la région de Kutch.

Les decorations peuvent être réalisées en perçant le cuir avec des mèches plus ou moins petites: les artisans percent le cuir avec une technique renversé de l’appliqué, en plaçant des morceaux de tissus colorés au bloc printing sous les trous percés du cuir.

Les pièces de cuir sont cousus à la main en passant un fil épais à travers des petites fentes coupées à l’aide d’une alène. Les artisans se servent également de machines à coudre pour l’assemblage des pièces, ce qui rend le travail traditionnel plus efficace.

Les hommes coupent le bois, le sculptent et assembles les pièces; les femmes ajoutent les décorations colorées au cuir avec leurs travail de broderie.

MANO ETNA RECOMMANDE

"Teaser for 'Rohi- Stories of the Shoemakers of Kachchh'"

Vidéo par Khamir

TRAVAIL DU CUIR DANS LE RAJASTHAN ET À KUTCH

Boutique