4_-compressor.jpg

CHAPITRE I . TEXTILES IMPRIMÉS

Bagru Block Print

India-Map-compressor.png

Bagru est réputé depuis des siècles pour ses teintures naturelles, l'impression Syhai Begar, la teinture Indigo et le "block printing" artisanal.

LE BAGRU DE CHHIPA, À BAGRU

Bagru, une cité situé dans les faubourgs de Jaipur au Rajasthan, est un des épicentre du textile en Inde. Elle est connu depuis des siècles pour la teinture naturelle, l'impression Syahi Begar, la teinture Indigo et le " block printing" (impression fiat- -main avec des blocs en bois).

Depuis 400 ans, la communauté Chhipa réside à Bagru. C’est en combinant deux mots Bhasa népalais que l’on obtient son nom: chhi signifie "teindre" et pa "laisser quelque chose chauffer au soleil".

On comprend aisément cette théorie étymologique lorsque l’on se promène à travers de vastes champs de séchage qui avoisinent le Chhipa Mohalla (les quartiers des imprimeurs). L’air y est particulièrement parfumé des odeurs de textiles qui sèchent au soleil, les murs et les sols sont couverts d’oranges, de bleus et de roses.

On ne peut résister à l’envie de s’arrêter à chaque coin de rue de Bagru!

Le tissu est de couleur crème ou d’une base pré-teintée en "block printing" traditionnel Bagru. Les procédés d’impressions utilisent des motifs naturels et organiques mais incorporent également des formes géométriques diverses - par exemple des leher (vagues), chaupad (échecs indien), kangura (triangles) et jaali (une grille en motif de treillis qui provient probablement de l’architecture islamique).

LA TECHNIQUE SYAHI BEGAR

Le Syahi Begar est une des techniques traditionnelles de "block printing" qui résulte de la combinaison des couleurs rouge, noir et de l’ocre jaune ou crème. Le noir Syahi est créé à partir d’un mélange de fers de cheval, d’eau et de jaggery que l’on préserve dans un pot en terre durant 15 à 20 jours en période d’été; en hiver il faut à ce procédé environ 6 semaines pour se réaliser. La poudre de graines de tamarin est ensuite ajouté à cette mixture et portée à ébullition.

Le rouge Begar provient d’un mélange d’Alun (fitkari), de Madder (lal mitti) et du jus de Babool Gond.

Ce processus implique un pré-lavage et un trempage du tissu dans l’eau claire et de l’huile de turmoil pour une période de 24 heures afin d’ôter l’amidon, la poussière et autres contaminants.

Le textile est ensuite battu afin d’éliminer les restes de poussière puis teinté dans le Harda (poudre de merubelum) afin de permettre aux teintures naturelles d’adhérer au tissu et d’être résistant aux taches. La couleur atypique du jaune est obtenu à partir des fruits du Harda.