1-compressor.jpg
India-Map-compressor.png

CHAPITRE I . TEXTILES IMPRIMÉS

Dabu Block Print

Dabu est une technique ancienne de "block printing" qui consiste à enduire des blocs d'impression de pate d'argile, qui isole par la suite les motifs lors du trempage dans différents bains de teinture.

LE BAGRU DE CHHIPA, À BAGRU

Bagru, une cité situé dans les faubourgs de Jaipur au Rajasthan, est un des épicentre du textile en Inde. Elle est connu depuis des siècles pour la teinture naturelle, l'impression Syahi Begar, la teinture Indigo et le " block printing" (impression fiat- -main avec des blocs en bois).

Depuis 400 ans, la communauté Chhipa réside à Bagru. C’est en combinant deux mots Bhasa népalais que l’on obtient son nom: chhi signifie "teindre" et pa "laisser quelque chose chauffer au soleil".

On comprend aisément cette théorie étymologique lorsque l’on se promène à travers de vastes champs de séchage qui avoisinent le Chhipa Mohalla (les quartiers des imprimeurs). L’air y est particulièrement parfumé des odeurs de textiles qui sèchent au soleil, les murs et les sols sont couverts d’oranges, de bleus et de roses.

On ne peut résister à l’envie de s’arrêter à chaque coin de rue de Bagru!

DABU MUD-RESIST

Très souvent, les techniques d’impression Bagru et Dabu sont liées entre elles, mais elles ont néanmoins des styles très différents: le Bagru consiste en un long procédé de teinture et d’impression utilisant une palette variée de couleurs; le Dabu quant à lui est une technique ancienne de résistance à boue. La méthode Dabu est la plus répandue au Rajasthan bien qu’il y ai plusieurs variations de cette technique. Elle est très similaire à l’impression Batik bien que le processus soit très différent.

En tirant profit du sable fin du désert du Rajasthan, les artisans peuvent pleinement travailler le Dabu. Résistante à l’eau froide, le Dabu est particulièrement efficace pour séparer une section ou un motif qui résistera au bain à l’indigo. Les tampons de bois utilisés pour le Dabu ainsi que les procédés en jeu forment les motifs particuliers que l’on nomme les impressions "Dabu ".

Jusque récemment, les impressions Dabu formaient une relation étroite avec les communautés de tisseurs locaux. En lien avec les traditions anciennes, certains motifs furent imprimés seulement sur des tissages particuliers de textiles (soit des tissages larges ou fins) de longueur et largeur précise en fonction des communautés qu’ils étaient pré-destinés à servir. C’était cette connection rapprochée aux marchés ethniques de niche qui permettait aux artisans traditionnels une sécurité économique. Ceux-ci pouvaient toujours compter sur les personnes au sein de leur communautés pour acheter leurs tissus traditionnels.